mardi 19 mai 2015

Au coeur du volcan Tongariro

Coucou tout le monde !

Nous vous avions laissés vendredi dernier sous la pluie à Taupo, n'espérant plus d'amélioration météo pour les jours à venir. Nous devions alors mettre une croix sur la fameuse rando du Tongariro avec regrets.
Nous voilà partis samedi matin tout de même en direction du volcan, ne sait on jamais... Beaucoup de vent ce matin le long du lac de Taupo, et le ciel qui se dégage de plus en plus.
On aperçoit la neige au loin ! Plus on roule, plus ça se découvre ! Le massif du Tongariro et ses volcans voisins se dégagent sous un beau ciel bleu !
Il faut croire que la chance sourit aux audacieux...



Du coup on file reprendre des infos météo au pied du volcan. Ça doit pouvoir jouer pour demain ! On décide de tenter le coup, on fera demi tour plus tôt que prévu si ça ne va pas. (La rando classique est une traversée connue sous le nom de Tongariro Crossing, nous décidons de la faire en aller retour jusqu'au Blue Lake, pour pouvoir faire demi tour en cas de besoin, et pour ne dépendre d'aucune navette)
En attendant on fait une petite balade l'après-midi, le ciel s'est bien couvert, un vent glacial (on est à 1200m quand même), et quelques flocons font une rapide apparition. On marche vite pour se réchauffer, mais on se caille !


Après un superbe coucher de soleil, on ne fait pas tard : 17h nuit, 18h on a mangé, 19h extinction de feux...




Réveil à l'aube dimanche, on file au départ de la rando. Ça caille... Trois bus arrivent, mince on ne sera pas seuls. Début du sentier au milieu des roches volcaniques, on ne tarde pas à prendre de l'attitude, le sentier est bien enneigé des jours précédents.


Magnifique paysage de début d'hiver où la neige prend peu à peu sa place. Les rochers ne sont encore que partiellement recouverts, et des congères se forment rapidement. Les températures sont franchement basses, on marche un bon moment en grosse doudoune, et la glace a recouvert les rochers. Terrain très hostile !



On monte jusqu'au pont culminant de la rando, à 1850m. Vent glacial, mais de la vapeur soufrée brûlante sort de la roche au sommet si bien que la neige ne tient pas. Parfait pour se réchauffer les mains !


Vue incroyable de là-haut sur des petits lacs aux couleurs éclatantes !




On en prend plein les yeux avant que les nuages arrivent et que les couleurs se ternissent.


On aura bien joué sur ce coup, la rando valait vraiment ces quelques jours d'attente. Le soir direction la côte pour se réchauffer un peu ! Route encore superbe avec les lumières de fin de journée, on savoure !



Camping extra chez un vieux bonhomme, un bourlingueur éternel fort sympathique ! avec douche chaude à volonté, ça fait un bien fou !!!

La bise volcanique !


1 commentaire:

  1. Héhé tes doigts doivent bien être tout blanc frêre-Vincent :-)

    RépondreSupprimer